NOUVEAUTÉS

SUR LA ROUTE DE CLINT EASTWOOD

Couverture Clint Eastwood définitive(1).jpg

Par Marc Godin

250 x 250 mm - 156 pages
 

Prix public : 29,90 euros

EAN : 978 2 915126 85 3

BON 1.jpg
Bird 1.jpg

Le Livre

 

En un film, Pour une Poignée de Dollars, réalisé par Sergio Leone en 1964, Clint eastwood a été propulsé superstar. Celui qui jusqu’ici, n’avait tenu que des petits rôles au cinéma mais néanmoins marqué l’histoire de la télévision avec la série Rawhide, est depuis, resté au sommet de son art.

De sa jeunesse à son dernier film en date Le cas Richard Jewell, en passant par Sur la route de Madison et Impitoyable, ce livre retrace le parcours atypique et éclectique d’un personnage brillant, charismatique et magnétique, qui aura exercé son incroyable talent à la fois devant et derrière la caméra.

Dollar baby 1.jpg

QUENTIN TARANTINO, LE CINÉMA DANS LE SANG

Couverture Tarantino(2).jpg

Par Marc Godin et Denis Brusseaux

250 x 250 mm - 156 pages
 

Prix public : 29,90 euros

EAN : 978 2 38378 001 4

Pulp 1.jpg
KB 1.jpg

Le Livre

 

Génie inégalable pour les uns, plagiaire sans vergogne pour les autres, après neuf films, tous entre amour, humour et violence, mais toujours avec du vrai cinéma dedans, Quentin Tarantino a créé l’évènement à nouveau à l’été 2019 avec Once Upon a Time in… Hollywood, son film le plus personnel, faussement cool, crépusculaire, impressionnant de maîtrise, et servi par le duo prestigieux Leonardo DiCaprio et Brad Pitt.

En 150 pages richement illustrées, cette véritable bible décortique tous les films et tous les tournages du maestro, de Reservoir Dogs en 1992 à Once Upon a Time, en passant évidemment par les incontournables Django Unchained et Pulp Fiction, pour lequel le réalisateur a obtenu la Palme d’Or en 1994. Egalement au programme : une interview inédite du cinéaste, les meilleures répliques de ses films, un nombre incalculable d’anecdotes, ce que pensent de lui les critiques et certains « people » en bien ou en mal, et un déroulé en trois parties de sa jeunesse, de ses premières rencontres aux scénarios en or.

Jackie.jpg

LEONARD COHEN

COVER_LEONARD_COHEN Def.jpg

Par Belkacem Bahlouli

290 x 290 mm - 96 pages

EAN : 978 2 915126 92 1
Prix public : 29,90 euros

 

Hallelujah 1.jpg
Suzanne.jpg

Le Livre

 

Pendant un demi-siècle, avec sa voix de baryton, il aura chanté l’amour et la haine, le sexe et la spiritualité, la guerre et la paix, l’extase et la dépression. Mais aussi et avant tout, la liberté. Liberté d’écrire comme il l’entendait, et liberté de sortir des disques lorsqu’il le voulait. Ou le sentait. Du reste, le prix Nobel de Bob Dylan en 2016 nous l’a rappelé, les textes de certains chanteurs ont une puissance évocatrice et une poésie unique. Et le génie du Canadien tient à cette intrication entre la performance vocale, les arrangements et les paroles. Tout est inextricablement mêlé. On y trouve un cocktail d’humour, d’humilité, de nihilisme, de désespoir et de joie intelligemment dosé par un artiste qui avait ce pouvoir inimitable de tirer toute la poésie des mots, de mettre en lumière nos propres qualités humaines. En fait, Leonard nous a initiés à la philo. Il nous a expliqué la beauté et la laideur du monde, et comment faire la part des choses. Et aussi distinguer le bien du mal, car il avait avant tout une belle âme. N’est pas seigneur qui veut.
 

En quelque quinze albums studio, dont un posthume, le Montréalais aura signé une œuvre définitive, passionnante, riche et foisonnante, à laquelle il est utile – en ces temps où la perspective manque de plus en plus chaque jour – de replonger. Ainsi, redécouvrir ces tranches d’une vie étonnante montre que Leonard Cohen n’était pas le gars le plus sérieux du monde. Et sa discographie le prouve au-delà de toute espérance.

Bird.jpg

IGGY POP AND THE STOOGES

IGGY_POP couverture définitive.jpg

Iggy Pop & The Stooges

Par Gilles Scheps, Julien Deléglise et Serge Kaganski

290 x 290 mm - 240 pages

EAN : 978 2 38378 000 7

Prix public : 34 euros

I Wanna 1.jpg

Le Livre

 

Iggy Pop est l’incarnation du Wild Man Of Rock’n’Roll. Torse nu, musculeux, son corps se déforme sous la férocité de la performance, qu’il veut toujours ultime. Son œuvre commence avec les Stooges en 1967 après quelques balbutiements garage. Avec les frères Asheton, Ron et Scott, il viole tous les codes du rock de l’époque avec leurs deux premiers albums, The Stooges en 1969 et Fun House en 1970. Les Stooges engendrent  une musique dont la vibration physique est la transcription sonore de la violence urbaine de la ville industrielle de Detroit. Trop radicaux, trop en avance, les Stooges se séparent une première fois en 1971 avant de se réincarner en 1972 grâce à l’aide de David Bowie. Iggy And The Stooges publient le dernier volet du tryptique historique : Raw Power en 1973. La carrière des Stooges se termine dans la poudre, la misère et l’alcool en 1974 après une tournée des plus cahotiques.

Oublié de tous, Iggy Pop ne sait pas que la musique de son groupe est en train de devenir l’un des piliers majeurs d’une nouvelle génération appelée Punk qui surgira dès 1976. Une petite communauté de passionnés français, journalistes, disquaires, et fans, va alimenter la flamme du mythe Stooges et Iggy Pop jusqu’à son grand retour en 1977, encore une fois grâce à David Bowie. C’est le début d’une carrière solo riche de dix-neuf albums studio. Iggy Pop s’essaie à de nombreuses expériences sonores tout en gardant une éthique rock inflexible.

C’est que l’homme est devenu une figure de l’histoire du rock, presque un personnage de bande dessinée que l’on retrouve aussi au cinéma ou dans des publicités où il n’hésite pas à se parodier lui-même. Ce livre revient sur l’ensemble de la discographie des Stooges et d’Iggy Pop, ainsi que celles des membres de ce groupe mythique avec plusieurs interviews fleuves d’Iggy Pop et des documents photographiques rares et inédits issus des archives du Iggy Pop Fan Club français. 

Search 1.jpg